Les étudiants africains et le mouvement de grève au Québec

Les étudiants africains dans le doute
Le mouvement de grève des étudiants québécois trouve sa place dans une publication camerounaise… Intéressant, comme concept.
Et dommage pour les étudiants africains, victimes, comme les autres d’une situation de tension sociale.

D’ailleurs, puisque les blogues sont souvent bourrés d’opinion… Comme beaucoup d’autres, je suis en faveur des étudiants grévistes. Pas que j’aie l’impression que la grève soit le meilleur moyen d’obtenir un changement politique important. Mais les étudiants ont le droit de s’indigner du fait qu’ils se sont fait flouer.
En fait, j’ai grand espoir en ces étudiants. Pas nécessairement parce qu’ils risquent de faire bouger le gouvernement. Mais parce qu’ils sont réveillés, «conscientisés». Et solidaires. Rien de plus important, pour moi. En tant qu’étudiant québécois (vivant à l’étranger), «j’ai jamais été aussi fier d’être Québécois». Bon, c’est peut-être un peu exagéré et j’ai pas toutes les données en main. Mais je vois les choses d’un bon œil.

Pour les Africains, eh bien, c’est bien entendu une situation difficile. L’Université de Bamako et d’autres ont longtemps été en grève, ce qui a nui à beaucoup de Maliens. Mais, bon, [voix personnage=”Caliméro”]la vie est injuste[/voix]…

About enkerli

French-speaking ethnographer, homeroaster, anthropologist, musician, coffee enthusiast. View all posts by enkerli

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: