Vague expérience

Bon, ça fait déjà quelques temps que je suis sur Google Wave alors il me faudrait commencer à parler de mon expérience. J’ai pris pas mal de notes et j’ai remarqué des tas de choses. Mais vaut mieux commencer par quelques petits points…

J’écrivais une réponse à une amie sur Facebook dont les amis tentaient d’en savoir plus à propos de Wave. Et ça m’a donné l’occasion de mettre quelques idées en place.

 

Wave est un drôle de système. Comme Twitter lors des premières utilisations, c’est difficile de se faire une idée. Surtout que c’est une version très préliminaire, pleine de bogues.

Jusqu’à maintenant, voici les ressources que j’ai trouvé utiles:
http://lifehacker.com/5376138/google-wave-101
http://danieltenner.com/posts/0012-google-wave.html

(Oui, en anglais. Je traduirai pas, à moins qu’il y ait de la demande.)

Le guide suivant risque en effet d’être le plus complet. Je l’ai pas encore lu…
http://completewaveguide.com/

Sinon, version relativement courte…
Wave est un outil de communication basé sur la notion que les participants à l’événement de communication (la discussion, dions) ont accès à un contenu centralisé. Donc, plutôt que d’échanger des courriels, on construit une “wave” qui peut contenir des tas de choses. On pense surtout au texte mais le contenu est très flexible.
Quelques forces…
– On passe du temps réel au mode asynchrone. Donc, on peut commencer une conversation comme si c’était un échange de courriels puis se faire une séance de clavardage dans le même contenu et retourner au mode courriel plus tard. Très utile et exactement le genre de truc dont plusieurs ont besoin, s’ils échangent des idées à propos de contenus.
– Comme Wiki, SubEthaEdit ou même Google Docs, c’est de l’écriture collaborative. Donc, on peut facilement construire du contenu avec plusieurs autres personnes. Le système permet un suivi plus facile que sur un Wiki ou avec Google Docs.
– La gestion des accès est incroyablement facile. En ce moment, on ne peut pas retirer quelqu’un qu’on a ajouté à une “wave”, mais c’est vraiment très facile de spécifier qui on veut ajouter comme participants à une “wave” ou même à une plus petite section. Donc, on peut conserver certaines choses plus privées et d’autres presque publiques. Ça semble simple, mais c’est assez important, comme changement. On peut créer des listes ad hoc comme si on décidait soudainement de faire équipe.
– C’est une architecture ouverte, avec la possibilité de créer des outils pour transformer les contenus ou pour ajouter d’autres choses (cartes, contenus interactifs, sondages…). Du genre widgets, mais ça va plus loin. Et ça motive le monde des développeurs. L’idée, c’est que le système permet d’être étendu de façon inattendue.
– C’est si nouveau et relativement limité dans le nombre d’utilisateurs qu’on en est à une phase où tout le monde essaie d’expérimenter et accepte de répondre à toute question.

– Il n’y a pour l’instant pas de pourriel.

Bon, c’est déjà pas si court…😉

Si vous avez des questions, faites-moi signe. Si vous êtes déjà sur Wave, je suis enkerli et informalethnographer (dans les deux cas, c’est @googlewave.com).

About enkerli

French-speaking ethnographer, homeroaster, anthropologist, musician, coffee enthusiast. View all posts by enkerli

One response to “Vague expérience

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: